Le cordonnier est un métier qui réunit art et tradition. Spécialiste de la chaussure sous toutes ses formes, le cordonnier se doit de maîtriser différentes techniques, pour donner une deuxième vie aux chaussures, mais pas que ...

ACTUELLEMENT À L'HONNEUR

Cordonnerie Verneau Le Maine Libre

On me voit partout ses derniers jours

Depuis que je suis devenu président de la FFCM (Fédération Française de la Cordonnerie et Multiservice), la presse écrite, et la TV locale s'intéresse et parle de moi. J'avoue que ça me rend un peu fier, mais ce qui compte est ailleurs. J'ai envie de redonner du lustre à mon métier qui a perdu tant de bons professionnels.

L'article sur Le Maine libre

Je remercie Le Maine libre de m'avoir consacré un article le 26 Juin, article dans lequel je précise ma vision de ce métier que j’exerce avec passion. Métier qui a besoin d'être remis sur le devant de la scène et c'est ce que je vais m'employer à faire en tant que Président de ma fédération.

Mon passage au journal TV

Je remercie également Lmtv Sarthe pour le reportage de l'équipe de Pascal Brulon qui a été tourné, reportage dont je viens de publier un extrait sur ma chaîne Youtube et que vous pouvez visionner en cliquant ICI. J'ai vraiment ressenti la compréhension de la part de la journaliste. Alors il est vrai que mon actualité n'est pas uniquement sur Le Mans puisque mon objectif est de permettre à ma profession de retrouver une bonne place.

Susciter des vocations

Le nombre de Cordonniers Multiservices est passé de 8000 à 3500, il faut inverser cette tendance, d'ici 5 ans, 700 magasins seront à reprendre, il est grand temps de susciter des vocations pour que cette profession ne tombe pas dans l'oubli. Contrairement à la décision qui a été pris par le conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes de supprimer les financement de la formation de toute la filière cuir, il faut aussi que les politiques nous aident, c'est le sens de cet article que vous pouvez lire et de la pétition que j'invite à signer et à partager.

Un cordonnier connecté

Depuis quelques années, je cultive ma présence sur les réseaux sociaux parce que je crois fermement que même si mon métier intéresse une clientèle locale, il peut aussi toucher des personnes qui n'ont pas la chance d'avoir non loin de chez eux un professionnel. C'est ce que m'a poussé à proposer sur mon site un véritable service de réparation en ligne. Avec les réseaux sociaux, une communauté a été créée et mes publications journalières ont un succès assez important. C'est ce que je souhaite pour l'ensemble de ma profession.
Le cordonnier doit donc être polyvalent et allier communication, artisanat, gestion, etc...... Bien sûr, tous ne me suivront pas sur cette voie, mais si pendant mon mandat, j'arrive à susciter des vocations et inverser la tendance à la baisse de ce métier que je trouve le plus beau du monde, j'aurai atteint mon objectif.